Arianespace lance, depuis le centre spatial guyanais de Kourou, le deuxième grand satellite argentin de télécommunications, « Arsat-2 » (30 septembre 2015) [es]

Après le lancement historique du premier satellite argentin de transmission de données et de télévision, « Arsat-1 », en octobre 2014, Arianespace a procédé, avec succès, le 30 septembre 2015, au lancement du deuxième satellite argentin de télécommunications, « Arsat-2 », depuis le centre spatial de l’Agence spatiale européenne, à Kourou, en Guyane française, en présence d’une importante délégation argentine, composée, notamment, de Julio de Vido, Ministre de la Planification fédérale, de l’investissement public et des services, de Matías Bianchi, Président d’ « Arsat », entreprise nationale de satellites, et de Horacio Osuna, Président de l’ « Invap », société argentine d’ingénierie publique et de technologies innovantes (ainsi que de plusieurs Parlementaires et Gouverneurs de provinces argentines).

PNG - 413.8 ko
Lancement d’ « Arsat-2 », à bord de la fusée Ariane 5 ©Infobae
JPEG - 95.9 ko
Trajectoire de la fusée de lancement dans le ciel de Kourou ©AFP/ Jody Amiet

Le nouveau satellite géostationnaire argentin, de 3 tonnes, propulsé à 36 000 mètres d’altitude par une fusée Ariane 5, occupera la deuxième position orbitale attribuée à l’Argentine par l’Union internationale des Télécommunications (UIT), et permettra d’élargir l’offre de services de téléphonie, d’internet et de télévision à l’ensemble du continent américain, au-delà du seul territoire argentin, pour une durée minimum de quinze ans.

PNG - 664.9 ko
Jean-Michel Casa devant la rampe de lancement d’Ariane à Kourou ©Arianespace

Ce lancement réussi, retransmis en direct sur les principales chaînes argentines de télévision, a couronné de succès un projet entièrement développé en Argentine par les entreprises publiques « ARSAT » et « INVAP », avec le concours de nombreuses entreprises françaises et européennes, parmi lesquelles Thalès Alenia Space et Astrium/Airbus Defence and Space (pour le satellite) et Arianespace (pour le lancement).

PNG - 1.5 Mo
Le Ministre Julio de Vido, Stéphane Israël (PDG d’Arianespace), Matías Bianchi (Arsat), l’Ambassadeur de France en Argentine, Jean-Michel Casa, ainsi que l’équipe de gestion du projet spatial ©Ministerio de la planificación federal

L’Ambassadeur de France en Argentine, Jean-Michel Casa, invité à Kourou par Arianespace et les autorités argentines, a salué la réussite de cet évènement, qui renforce la place de l’Argentine parmi le cercle très restreint des grandes puissances spatiales, aux côtés de la France et de l’Union européenne : en l’absence du Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la recherche, Thierry Mandon (retenu à Paris), l’Ambassadeur a signé, au nom du gouvernement français, avec le Ministre de Vido, un accord qui inscrit dans la durée la coopération franco-argentine dans le domaine des communications spatiales et des applications satellitaires. Arsat et Arianespace ont signé, dans la foulée, un contrat, qui organise leur travail commun jusqu’en 2023.

JPEG - 46 ko
Le Ministre Julio de Vido et l’Ambassadeur Jean-Michel Casa lors de la signature de l’accord ©Télam

Par cet engagement, qui illustre la richesse et la portée concrète des relations franco-argentines en matière scientifique et technologique, nos deux pays manifestent leur volonté de poursuivre leur coopération en matière spatiale, au travers, notamment, de l’élaboration d’un troisième satellite argentin, « Arsat-3 », dont la mise en orbite est prévue pour 2019.

PNG - 670.6 ko
Les autorités argentines et françaises réunies dans le « Salon Jupiter » de la base spatiale de Kourou, après le lancement d’ « Arsat-2 », pour suivre la trajectoire de la fusée de propulsion Ariane jusqu’à sa sortie de l’atmosphère. ©Télam

Dernière modification : 23/10/2015

Haut de page