Célébration de la Journée de l’Europe, à l’Université de Buenos Aires (12 mai 2015) [es]

A l’occasion de la Journée de l’Europe, qui commémore la « Déclaration Schuman » du 9 mai 1950, la Délégation de l’Union européenne en Argentine et la Chaire « Jean Monnet » de la Faculté de Droit de l’Université de Buenos Aires (UBA), ont organisé, avec le soutien des ambassades des pays membres de l’UE, le 3ème colloque annuel sur « L’Union européenne dans le monde » et sur les perspectives des relations entre l’Union européenne et l’Argentine.

PNG - 1.5 Mo
Ouverture du colloque dans le grand amphithéâtre de la Faculté de Droit de l’Université de Buenos Aires

Ce panel multidisciplinaire, modéré par le journaliste argentin Román Lejtman, a réuni, en présence du titulaire de la Chaire « Jean Monnet » de la faculté de droit de l’UBA, Calogero Pizzolo, le Chef de la Délégation de l’UE en Argentine, Alfonso Díez Torres, l’Ambassadeur d’Allemagne, Bernhard Graf von Waldersee, l’Ambassadeur de France, Jean-Michel Casa, ainsi que les conseillers de politique étrangère de deux des principaux candidats à l’élection présidentielle argentine qui aura lieu en octobre prochain : l’un pour le candidat centriste Mauricio Macri (actuel Maire de Buenos Aires) ; et l’autre pour le candidat péroniste « dissident », Sergio Massa.

PNG - 1 Mo
L’Ambassadeur Jean-Michel Casa et le journaliste Román Lejtman, animateur du débat

A moins d’un mois du Sommet UE-CELAC, qui se déroulera les 10 et 11 juin prochains, à Bruxelles, entre les dirigeants des États européens et ceux des États latino-américains et des Caraïbes, les intervenants ont dressé l’état des lieux des relations entre l’Union Européenne et l’Argentine, en évoquant notamment les défis rencontrés dans le domaine économique. Alfonso Diez Torrez a ainsi rappelé l’importance des investissements européens en Argentine et proposé des pistes pour leur renforcement. L’Ambassadeur Casa a également souligné la présence de nombreuses entreprises européennes en Argentine et relevé, à titre d’exemple, et malgré les contraintes de la situation (protectionnisme, contrôle des changes), les investissements récents du groupe Renault-Nissan, à hauteur de 700 millions de dollars, dans son usine de la province de Córdoba, au centre-nord du pays, ou ceux de Total, qui dépassent le milliard d’euros, en Patagonie et en Terre de Feu.

PNG - 747.1 ko
Intervention de Jean-Michel Casa lors du débat

Dans la perspective de la Conférence sur le Climat qui aura lieu à Paris en décembre prochain, Jean-Michel Casa a fait le point pour l’auditoire sur la préparation de ce Sommet mondial pour sauver la planète du réchauffement climatique : il a ainsi rappelé l’engagement de l’Union européenne de réduire d’au moins 40% ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à celles de 1990, un objectif ambitieux visant à ce que la température du globe n’augmente pas de plus de 2 degrés. L’Ambassadeur a également invité les autorités argentines, au niveau local, et surtout national, à s’engager à leur tour pour juguler les effets du réchauffement de la planète.

Les échanges se sont déroulés dans une approche positive qui a permis, au-delà des débats partisans et de la campagne électorale en cours en Argentine, de s’inscrire dans le cadre de la relation et du dialogue constructifs qu’entretiennent l’Union européenne et la France avec l’Argentine.

Dernière modification : 15/05/2015

Haut de page