Cérémonie de remise des prix RFI – Radio Cultura à l’Ambassade de France

Lundi 7 novembre 2016, l’Ambassade de France a accueilli les lauréats du Prix RFI – Radio Cultura 2016 visant à récompenser des projets innovants et de qualité s’inscrivant dans la thématique des Arts visuels.

Le prix Radio France internationale – Radio Cultura est né de l’initiative commune de Mario TERZANO, président de Radio Cultura, et de Juan Luis BUCHET, correspondant de RFI en Argentine. Cette initiative bénéficie du soutien de l’Ambassade de France ainsi que de l’Institut Français d’Argentine.

JPEG - 686.8 ko
Jean-Louis Buchet, l’Ambassadeur Pierre Henri Guignard et Mario Terzano

Il récompense chaque année deux œuvres présentées à l’AMBA (Aire Métropolitaine de Buenos Aires) dans deux catégories : gestion publique et gestion privée. Chaque année, une discipline artistique différente est mise à l’honneur. Pour la première édition, en 2015, les Arts Scéniques avaient été sélectionnés et cette année c’était au tour des Arts visuels.

Le jury, composé de Teresa ANCHORENA, présidente de la Commission nationale des monuments, lieux et biens historiques et galeriste, Alicia de ARTEAGA, journaliste et critique d’art, Julia CONVERTI, directrice générale de ArteBA, Diana SAIEGH, directrice des Evènements culturels de la Chambre des députés de la province de Buenos Aires et ex-directrice du Centre culturel Recoleta, Julio CRIVELLI, président de l’Association des Amis du musée national des Beaux-Arts, Facundo GOMEZ MINUJIN, ex-président de la Fondation arteBA et Vice-président du Fonds National des Arts, ainsi que ses membres permanents Mario TERZANO et Juan Luis BUCHET, a attribué :

-  Le prix RFI/Radio Cultura de la catégorie « Gestion publique/Institutions » à Florencia BATTITI pour la programmation et les installations du parc de la mémoire.

PNG - 689.3 ko
Florencia Battiti recevant son prix

Florencia BATTITI, critique d’art et spécialiste de l’art contemporain argentin (avec un intérêt particulier pour les articulations entre pratique artistique et pratique politique, la mémoire et les droits de l’Homme), est la commissaire d’exposition du Parc de la Mémoire depuis 2000, où elle se charge du programme d’art public et de la salle des expositions temporaires.

Elle a notamment été récompensée pour l’exposition La otra orilla (du 27.02 au 25.05.2016) inaugurée par le président de la République, François Hollande, le 25 février dernier, lors de sa visite d’Etat en Argentine.

-  Le prix RFI/Radio Cultura de la catégorie « Gestion privée/Projets » à Valeria CONTE MAC DONELL pour son œuvre « Montre. Griffe ? Non. Dessine ! », galerie Gachi Prieto.

JPEG - 596.3 ko
La mère de Valeria Conte Mac Donell recevant le prix pour sa fille

Artiste accomplie, Valeria CONTE MAC DONELL varie les supports et les formes artistiques. Elle dessine aussi bien sur papier, bois que sur tissus et, depuis quelques années, elle expérimente des réalisations grands formats à l’aide des techniques du dessin-action ou de performances, soulignant ainsi l’aspect éphémère de l’œuvre et l’importance du matériel et du support utilisés dans la création. L’exposition récompensée s’inscrit dans cette recherche artistique et présente un corpus d’œuvre de différents formats : des dessins, des photos, des performances et des sculptures en fils de fer.

Cette année, en raison de la grande qualité des propositions reçues, le jury a décidé d’attribuer, exceptionnellement, deux mentions spéciales.

-  Mention spéciale du jury, catégorie « Gestion publique/Institutions » à la fondation PROA pour l’exposition de Kazimir Malevich (rétrospective). Le prix a été reçu par la directrice de la Fondation, Adriana ROSENBERG.

JPEG - 688.2 ko
Adriana Rosenberg et Jean-Louis Buchet

La fondation Proa est un centre privé qui développe des programmes d’éducation et d’échanges culturels centrés sur les grands mouvements artistiques du XXème siècle depuis 1996. L’exposition de Kazimir Malevich a été organisée par Eugenia Petrova.

-  Mention spéciale du jury, catégorie « Gestion privée/Projets » à Nicanor Araoz pour son Anthologie génétique. Sculptures et études ENCADENADOS (2006 – 2016), exposé dans la Galerie Barro et Université Torcuato Di Tella (UTDT)

JPEG - 886.3 ko
Nicanor Araoz, fier de son prix Mention spéciale du jury

Nicanor Araoz est un artiste qui crée des objets, des installations et des sculptures. Il tire son inspiration des bandes dessinées, de l’imagerie d’Internet et des mythologies romantiques de l’art gothique. Il travaille les matériaux qu’il tord et modèle afin d’en tirer le plus d’expressivité possible. Ce jeune artiste mélange des monstres d’os, des masses amorphes de résine, des chaussures, des néons lumineux, des biscuits pour chats ou pour rats et des oiseaux empaillés donnant corps à un monde psychédélique s’inspirant du foyer domestique d’un enfant ou d’un adolescent.

L’exposition récompensée ici, « Antología genética », est une sélection d’une douzaine de ses œuvres réalisées entre 2006 et 2016 : 10 ans de production aux thèmes variés comme le spiritisme, la monstruosité, les particularités de la sculpture argentine pendant la dictature militaire, la culture de la consommation, la culture industrielle et les revendications politiques.

Dernière modification : 22/11/2016

Haut de page