Débat citoyen planétaire sur l’Energie et le Climat, à l’Université de Buenos Aires (6 juin 2015) [es]

Samedi 6 juin 2015, la session argentine du « Débat Citoyen Planétaire sur l’Énergie et le Climat », s’est déroulée au sein de la faculté de droit de l’Université de Buenos Aires (UBA), organisée par le Réseau Argentin des Municipalités face au Changement Climatique (RAMCC). Cet évènement a rassemblé près d’une centaine de citoyens argentins, venus de tout le pays, qui ont joint leur voix à celles des 10 000 autres citoyens dans le monde, dans plus de 80 pays. Il s’agit de la plus grande concertation citoyenne jamais réalisée en direct et en une journée.

PNG - 40.2 ko

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’article 6 de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), qui encourage la participation de tous les citoyens à l’élaboration des politiques publiques de lutte contre le changement climatique.

Ainsi, les participants ont exprimé leur avis sur 5 thèmes et 30 questions, qui traitaient de l’ensemble des enjeux de la 21ème Conférence des Parties :

- L’importance de lutter contre le changement climatique
- Les outils pour lutter contre le changement climatique
- Les négociations des Nations Unies et les engagements nationaux
- L’équité et le partage des efforts
- Faire des promesses en faveur du climat et les tenir

JPEG - 3.5 Mo
Discussion animée entre les participants sur le thème du changement climatique

Invité par Ricardo Bertolino, Secrétaire exécutif du RAMCC, à s’exprimer, en conclusion des travaux, devant les citoyens argentins participants, l’Ambassadeur de France en Argentine, Jean-Michel Casa, a tenu à remercier les participants présents pour leur contribution au débat climatique mondial, et insisté, notamment, sur l’importance décisive de la voix de la société civile, dans la perspective de la COP21 de Paris, du 30 novembre au 11 décembre prochains.

JPEG - 3.5 Mo
Intervention de Jean-Michel Casa aux côtés de Ricardo Bertolino, face aux citoyens argentins

L’opinion argentine se distingue, par rapport à l’opinion des autres citoyens du monde, sur deux questions : ainsi, d’après les citoyens argentins participant au débat, la question du changement climatique n’est pas une priorité nationale dans leur pays, alors qu’elle devrait l’être (90 %, contre 47 % dans le monde) ; de même, concernant les solutions relatives au changement climatique, les citoyens de l’Argentine – pays où le caractère fédéral de l’Etat fait historiquement l’objet de débats, ainsi que de discussions serrées entre les provinces et le pouvoir central- valorisent davantage les actions à l’échelle locale et sub-nationale, plutôt que mondiale (32 %, contre 60 % dans le monde).

JPEG - 24.5 ko
JPEG - 20.5 ko
Résultats obtenus aux questions « Comment pensez-vous que votre pays traite la question du changement climatique ? » et « A votre avis, quelles solutions seraient les plus efficaces pour faire face au changement climatique ? »
JPEG - 3.5 Mo
Collecte des résultats de la consultation citoyenne, compilés en temps réel

Retrouvez les résultats en libre accès en ligne : http://climateandenergy.wwviews.org/results/

Un résumé de l’ensemble des débats sera produit dès le 15 juin prochain, et sera soumis aux décideurs et aux négociateurs de près de 200 gouvernements, en vue de la conclusion, à Paris, en décembre, pour la première fois, d’un accord universel et contraignant, permettant de lutter efficacement contre le dérèglement climatique, et d’impulser la transition vers des sociétés et des économies résilientes et sobres en carbone.

JPEG - 3.4 Mo
Echanges de l’Ambassadeur avec les participants, à l’issue de la session de travail
JPEG - 3.4 Mo
L’ensemble des participants réunis dans le salon bleu de la faculté de droit de l’Université de Buenos Aires

Dernière modification : 09/06/2015

Haut de page