Décès de la journaliste argentine Ana Barón [es]

JPEG - 51.8 ko
Ana Barón ©Danielle Raymond

L’Ambassade de France en Argentine déplore profondément le décès, survenu le 21 août dernier, de la grande journaliste argentine Ana Barón, correspondante du quotidien Clarín à Washington depuis plus de quinze ans.

Exilée à Paris pendant la dictature argentine, dans les années 70, Ana Barón a tissé avec la France des liens d’amitié profonds. Parfaitement francophone et francophile, elle a été correspondante à Paris de la revue « Atlántida », aux côtés de Danielle Raymond et Silvina Lanus. Elle a également fréquenté l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et la Fondation nationale de Sciences Politiques.

Journaliste érudite et passionnée, Ana Barón a exercé son métier, pendant quarante ans, avec talent et responsabilité. Globe-trotter, elle a quitté la France pour les Etats-Unis en 1985, où elle a mené une brillante carrière d’analyste politique, décryptant, avec une énergie débordante et ironique, campagnes présidentielles et grands sommets internationaux. Elle est l’auteur de plusieurs livres notables parmi lesquels Les Enjeux de la guerre des Malouines, Bill Clinton, les clés pour comprendre son gouvernement, ainsi qu’un livre réunissant des témoignages d’Argentins expatriés, ¿Por qué se fueron ?.

L’Ambassade de France en Argentine rend particulièrement hommage à son courage exemplaire dans la lutte contre la longue maladie qui a fini par l’emporter.

Dernière modification : 25/08/2015

Haut de page