La coopération artistique franco-argentine à l’honneur : remise de décorations à Dominique Sanda, Pablo Trapero et Gabriela Ricardes (30 juin 2015) [es]

Le 30 juin, trois artistes, la Directrice du « Centre culturel San Martín » et du « Pôle cirque » de Buenos Aires, Gabriela Ricardes, le cinéaste Pablo Trapero et la comédienne Dominique Sanda ont été décorés dans l’Ordre des Arts et des Lettres, à l’Ambassade de France en Argentine. Ces distinctions honorifiques leur ont été remises par l’Ambassadeur Jean-Michel Casa, au nom du Ministère de la Culture, en hommage à leur talent et à leur contribution respective au rayonnement des arts du cirque, du cinéma et du théâtre, en France et en Argentine.

JPEG - 224.8 ko
Le Conseiller culturel Jean-François Guéganno, l’Ambassadeur Jean-Michel Casa, le Ministre de la Culture de la Ville de Buenos Aires, Hernán Lombardi, Dominique Sanda et son époux Nicolae Cutzarida, Gabriela Ricardes, Pablo Trapero et son épouse Martina Gusmán avec leur fils Mateo

L’Ambassadeur a d’abord retracé le brillant parcours de la danseuse et acrobate argentine Gabriela Ricardes, qui, depuis plus d’une vingtaine d’années, œuvre à la promotion et à la diffusion des arts du spectacle, en Argentine comme en France. Formée à l’Ecole d’art dramatique de Buenos Aires, Gabriela Ricardes a contribué, avec dynamisme, à établir des ponts culturels entre nos deux pays, en animant, par exemple, les spectacles franco-argentins du « Cirque éphémère », le festival international « Polo Circo », ou encore la saison « Tandem Paris Buenos Aires » qui a réuni, en 2011, pendant trois mois, plus de 90 spectacles et 300 artistes issus de toutes les disciplines.

JPEG - 189.2 ko
Gabriela Ricardes, décorée par l’Ambassadeur Jean-Michel Casa

Actuellement directrice du Centre Culturel San Martín, à Buenos Aires, Gabriela Ricardes travaille en étroite collaboration avec l’Ambassade, en développant, à ses côtés, de nombreux projets de coopération culturelle. Cette relation de confiance a été, une nouvelle fois, couronnée de succès, lors de la première "Nuit de la philosophie", à Buenos Aires, un projet soutenu par le Fonds culturel franco-allemand, qui a réuni, le samedi 27 juin dernier, plus de 15 000 personnes, au Centre Culturel San Martín.

Jean-Michel Casa a ensuite salué le travail du réalisateur argentin Pablo Trapero, dont les films, très appréciés par le public français, sont régulièrement sélectionnés dans les grands festivals de cinéma international. El Bonaerense, Leonera, Carancho et Elefante blanco, ont ainsi marqué le Festival de Cannes, notamment dans la section « Un certain regard », dont Pablo Trapero a ensuite été Président du jury, en mai 2014.

Ancien élève de la “Fundación Universidad del Cine » (qui a mis en place un programme d’échange avec la FEMIS), Pablo Trapero a réalisé trois de ses films en co-production avec la France, avec laquelle il entretient des liens d’amitié suivis.

JPEG - 204.3 ko
Discours de remerciement de Pablo Trapero

Enfin, l’Ambassadeur a remis les insignes de Commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres à l’actrice et comédienne française Dominique Sanda, en hommage à l’ensemble de sa carrière. A cette occasion, il a mis en relief la trajectoire exceptionnelle de cette femme de théâtre et de cinéma, qui a, dès l’âge de 16 ans, travaillé, avec les plus grands réalisateurs français et européens (Robert Bresson, Vittorio De Sica, Bernardo Bertolucci, Luchino Visconti, Mauro Bolognini, Marguerite Duras, Jacques Demy, Philippe Garrel, Benoît Jacquot, ou plus récemment, Bertrand Bonello et Nicole Garcia…).

Dominique Sanda a tissé des liens de cœur avec l’Argentine, qu’elle a découverte dans les années 80, en tournant "Guerriers et Captives", en Patagonie, sous la direction du cinéaste et écrivain argentin Edgardo Cozarinsky. L’actrice, qui vit désormais une partie de l’année dans l’Uruguay voisin, est régulièrement revenue en visite à Buenos Aires, notamment pour se produire sur les planches du mythique Teatro Colón.

PNG - 156.6 ko
Dominique Sanda et son époux Nicolae Cutzarida, aux côtés de l’Ambassadeur

Dernière modification : 06/07/2015

Haut de page