Signature de la convention « Réserve Naturelle Urbaine et Gestion des risques climatiques » entre la ville de Santa Fe et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial – FFEM (Santa Fe, 9 avril 2015) [es]

Le 9 avril, le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) et la ville de Santa Fe ont signé un accord pour mettre en place le projet « Réserve Naturelle Urbaine et Gestion des risques climatiques ». Cette initiative, qui représente un budget de 3 millions d’euros (dont un million cofinancé par le FFEM) s’inscrit dans le cadre de la stratégie « Villes et territoires durables », élaborée par le fonds pour améliorer la gestion des risques environnementaux au niveau des villes, et les accompagner dans leur adaptation au changement climatique.

JPEG - 312.6 ko
J-M. Casa, Ambassadeur de France en Argentine, José Manuel Corral, Maire de la Ville de Santa Fe, et François-Xavier Duporge, Secrétaire Général du Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM)

La signature de la convention s’est déroulée en présence du Maire de la Ville de Santa Fe, José Manuel Corral, du Secrétaire Général du FFEM, François-Xavier Duporge, et de l’Ambassadeur de France en Argentine, Jean-Michel Casa.

Cet accord marque l’avènement d’un projet exemplaire, d’une durée de quatre ans, qui vise à favoriser le développement durable de la ville de Santa Fe, tout en augmentant sa capacité de résilience face aux changements climatiques.

Située entre les vallées d’inondation des fleuves Salado et Paraná, et dotée d’un territoire urbain composé à 70% de fleuves, de lagunes et de ruisseaux, la ville de Santa Fe est régulièrement confrontée à des difficultés d’écoulement des eaux et particulièrement vulnérable aux risques d’inondation. Il s’agit donc de promouvoir des initiatives productives dans une approche équilibrée, entre la gestion des risques environnementaux d’une part, et l’inclusion économique et sociale, de l’autre (les quartiers défavorisés s’étant particulièrement développés en zones inondables).

JPEG - 112.3 ko
Présentation du projet en présence des hauts représentants de la Ville de Santa Fe, de l’Ambassade de France en Argentine et du FFEM

Cet évènement témoigne de la prise de conscience croissante de l’importance des enjeux environnementaux à l’échelle de la planète et envoie un signal très positif illustrant la volonté des autorités françaises et argentines d’agir contre le dérèglement climatique.

JPEG - 1.3 Mo
L’Ambassadeur Jean-Michel Casa, le Consul honoraire Vigo Leguizamón et des représentants d’enseignants devant l’Alliance française de Santa Fe

Dans cette perspective, la France joue un rôle particulièrement important cette année puisqu’elle organise la 21ème Conférence des parties de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), qui se tiendra à Paris, du 30 novembre au 11 décembre prochains. Cette échéance mondiale devrait aboutir, pour la première fois, à un accord universel et contraignant permettant de lutter efficacement contre le dérèglement climatique et d’impulser la transition vers des sociétés et des économies résilientes et sobres en carbone. C’est sous ce signe qu’a été placée l’ensemble de la cérémonie de signature de l’accord entre le FFEM et la ville de Santa Fe.

JPEG - 13.9 ko
Paysage marécageux faisant l’objet d’une intervention dans le cadre du projet « Réserve Naturelle Urbaine et Gestion des risques climatiques » de Santa Fe

Dernière modification : 23/04/2015

Haut de page