Visite en Argentine et au Paraguay de la Compagnie nationale du Rhône (CNR), avec Erik Orsenna et Bertrand Porquet (23-28 février 2015) [es]

Erik Orsenna, écrivain, membre de l’Académie française, ainsi qu’économiste spécialisé dans les matières premières, consultant de la Compagnie nationale du Rhône (CNR), et Bertrand Porquet, directeur du pilotage stratégique de la Compagnie nationale du Rhône, ont effectué une mission au Paraguay et en Argentine, du 23 au 28 février. Ce déplacement visait à promouvoir l’Observatoire des Initiatives pour l’Avenir des Grands Fleuves du Monde auprès des acteurs paraguayens et argentins du Paraná, un fleuve long de près de 4100 km, qui s’écoule de l’Etat de São Paulo, au Brésil, jusqu’au Rio de la Plata, en Argentine (et dont le bassin se prolonge aussi, grâce au fleuve Paraguay, à travers ce dernier pays et jusqu’à la Bolivie).

Ce « club mondial », dont la première réunion se tiendra en octobre prochain, à Lyon, réunira, à terme, les gestionnaires de 14 grands fleuves navigables à travers le monde, ainsi que des experts, afin de renforcer la coopération et l’échange de bonnes pratiques sur l’aménagement et la gestion de ces grands fleuves. Il se réunira sous l’égide de la CNR, une entreprise d’économie mixte qui intervient sur le Rhône avec une triple mission : production énergétique (exploitation de 19 barrages), gestion de la navigation, et irrigation. Erik Orsenna assumera la présidence de ce « club » et Bertrand Porquet la fonction de Secrétaire général.

PNG - 1.5 Mo
Echange entre l’ambassadeur et Erik Orsenna à l’Ambassade

Après un déjeuner de « briefing » à l’Ambassade de France en Argentine, à l’invitation de l’ambassadeur Jean-Michel Casa, Erik Orsenna et Bertrand Porquet se sont rendus au Paraguay, du 23 au 25 février, pour y rencontrer leurs interlocuteurs paraguayens et les inviter à participer à la création du futur Observatoire. Reçus sur place par Jean-Christophe Potton, ambassadeur de France au Paraguay, ils ont notamment rencontré, le 23 février, à Asunción, le directeur paraguayen du barrage d’Itaipu, ainsi que les ministres paraguayens en charge de la gestion du fleuve.

La délégation a ensuite visité, les 24 et 25 février, les barrages de Yaciretá et d’Itaipu, situés sur le Paraná, au Paraguay, l’un à la frontière avec l’Argentine, l’autre, à la frontière brésilienne. Le barrage d’Itaipu, qui produit près de 80% de l’électricité du Paraguay et 20% de l’électricité du Brésil, correspond à la première centrale au monde en quantité cumulée d’énergie produite.

JPEG - 175 ko
Bateau en chargement sur l’un des ports de « Louis Dreyfus », à Rosario

Revenus en Argentine, Erik Orsenna et Bertrand Porquet ont effectué, le 27 février, une visite à Rosario, avec l’ambassadeur Jean-Michel Casa et le chef du Service Economique Régional de Buenos Aires, François Alland, pour y rencontrer des acteurs concernés par les enjeux du Paraná dans la province. Principale ville et capitale économique de la province de Santa Fe, troisième agglomération la plus importante d’Argentine, Rosario est également la principale ville portuaire du pays sur le Paraná, malgré la distance qui la sépare de l’Océan atlantique (près de 550 km). Près de 80% des exportations argentines de soja partent de ce lieu stratégique.

JPEG - 146.8 ko
Remorqueur poussant des barges paraguayennes sur le fleuve Paraná, à Rosario

La délégation a tout d’abord visité l’un des principaux complexes industriels et portuaires de Rosario, appartenant à la société « Louis Dreyfus » (site de « General Lagos »), l’un des acteurs majeurs historiques du négoce de produits agricoles en Argentine. Pendant la saison des récoltes, l’équivalent de près de 1000 camions de produits agricoles transite chaque jour par ce site, la marchandise (après transformation sur place en farine et en huile, dans le cas du soja) étant ensuite transportée par voie fluviale, sur le Paraná.

JPEG - 260.3 ko
Bertrand Porquet, Erik Orsenna, Luis Zubizarreta (« Louis Dreyfus ») et Jean-Michel Casa, visitant le site de « General Lagos », à Rosario

La délégation a ensuite été reçue à la Bourse de Commerce de Rosario, où elle a pu échanger avec ses représentants sur l’atout que constitue le Paraná, axe économique majeur de l’Argentine, et très fort facteur d’intégration économique latino-américaine, notamment pour le Cône Sud. Les défis soulevés par la gestion du fleuve ont également été évoqués, ainsi que l’expertise technique que pourrait apporter la CNR dans l’aménagement et la gestion du Paraná.

JPEG - 241.2 ko
La délégation reçue à la Bourse de Commerce de Rosario

Enfin, la journée s’est achevée par une réunion avec les autorités publiques de la province de Santa Fe, à laquelle ont notamment participé la Secrétaire aux Relations internationales, Maria Julia Reyna, le Secrétaire d’Etat à l’Energie, Jorge Mario Alvarez, le Secrétaire à l’Environnement, César Mackler ainsi que le Sous-Secrétaire aux Energies renouvelables, Damián Bleger. A cette occasion, les autorités provinciales ont manifesté leur vif intérêt pour l’initiative proposée par la CNR, et se sont montrés très ouvertes à une participation de la province aux travaux de l’Observatoire. Erik Orsenna et Bertrand Porquet ont, par ailleurs, pu s’entretenir avec le gouverneur de la province de Santa Fe, Antonio Bonfatti, en présence de l’ambassadeur.

Cette visite d’une semaine a permis d’ouvrir la perspective de nouveaux domaines de coopération entre la France et l’Argentine, en particulier dans le secteur stratégique de l’aménagement des cours d’eau, et en se fondant sur la coopération décentralisée.

Erik Orsenna a, enfin, saisi l’occasion de sa visite en Argentine pour donner une conférence, très suivie, au siège de l’Alliance française de Buenos Aires, le 26 février, sur le thème « Nourrir la planète ».

PNG - 1.4 Mo
Erik Orsenna lors de sa conférence à l’Alliance française de Buenos Aires

Dernière modification : 09/04/2015

Haut de page